AIKI-DOJO de MONTS       

AIKIKAI DE TOURS

.

.Image site Accueil 2.png

Vidéo présentation Ville de Monts

  Vidéo-diaporama 40 ans d'Aïkido à Monts  

.

.

 

 

.

 

Virucide-1.jpg                                  Samourai_salut[1].gif                                Virucide-2.jpg

.

 

     Enseignement       Horaires des cours       Plan d'accès        Fiche d'inscription      Contact       

.                                                                                                                                                                                  

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

CLUB OFFICIEL

Vidéo-diaporama 40 ans Aïkido à Monts

Renseignements @mail

ou 06 70 98 22 50  

             facebook.png         Instagram.PNG

logo_ffab.gif

    Logo ENA.jpg

logo aikikai.jpg

Gradés Aïkikaï du Club

CALENDRIER
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
114 Abonnés
 
 

Cette rubrique est à votre disposition
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Pour toute information, en lien avec l'environnement culturel de l'Aïkido, que vous souhaiteriez partager il suffit de l'adresser par email à : 

Contact

Elle sera ensuite mise en ligne dans cette page.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

.

.

.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aïki Gasshuku 2024

Campus Sport Bretagne de Dinard, 17 au 20 Mai 2024

 

La forge précède le polissage

(Et il n’y a pas de raccourcis …)

 

Compte rendu rédigé par Mathieu

Photos saisies par Mathias

 

Arrivée …

Usine marémotrice de la Rance, un vendredi soir, entre averses et éclaircies, nous y sommes ! Si l’évocation de ce stage interne hors-les-murs remonte maintenant à plusieurs mois, et si l’approche de la date le rend de plus en plus palpable, c’est bien le passage de ce barrage, situé dans l’estuaire de la Rance entre les communes de La Richardais et de Saint-Malo, qui nous plonge définitivement dans l’ambiance du gasshuku.

Les 17 arrivants du vendredi soir (10 autres participants nous retrouverons le samedi midi) se retrouvent avec plaisir par partager le premier repas du séjour, avant de rejoindre le dojo en vue d’y installer le kamiza, et d’admirer les tatamis flambant neufs (l’odeur résiduelle en témoigne) !

 

Cette toute première soirée se termine par une balade digestive sur le chemin des contrebandiers, sous le flot quasi-ininterrompu des blagues de Jeanne et Hugo. En fin de balade, certains bifurquent sur une autre voie que celle du retour à la résidence, manifestement à la recherche d’un humidifiant pour gosier sec, et n’y voyez là aucun lien de cause à effet avec les blagues de nos plus jeunes participants wink

Il est alors temps d’aller se coucher avant d’attaquer une nouvelle journée, organisée selon un rythme maintenant bien établi de 4+1 sessions de pratique, entrecoupées des repas pris en commun, le tout sur la base d’une organisation toujours sans faille de notre secrétaire Thierry !

                                                                                                                  

               Yoake Geiko                                                       Asa Geiko                                                                   Iaido

       (cours du petit matin)                                              (cours du matin)                                                  (ou balade, sieste …)   

 

                 

                                                                      Gogo Geiko                                Sanpo / K-a Geiko

                                                      (cours de l’après-midi)                             (pratique du soir) 

 

 

Yoake Geiko (6h00-7h30)

Lorsque le réveil sonne vers 5h30 du matin, qui plus est un week-end, il faut avouer que le premier ressenti n’est pas l’euphorie du démarrage d’une journée consacrée à l’aïkido. Cet état mental fait toutefois rapidement place au plaisir de retrouver le groupe pour une mise en éveil progressive et collective.

La voix calme et posée de Hubert nous accompagne pour la traditionnelle session de médiation zazen, dont la durée augmente avec les jours pour atteindre environ 20’ le lundi matin. Cette séance est précédée d’un exercice de respirations "forcées“ suivies d’apnées, et conclue par kinhin, méditation en marche (très) lente.

Didier prend ensuite la main pour des exercices "énergétiques". La mise entre guillemets du terme ne signifie nullement qu’il y ait un doute quant à l’utilisation du terme, c’est bien de cela dont il s’agit. La compréhension de ce qui se cache derrière le mot, en lien avec les exercices proposés, est cependant bien plus complexe qu’il n’y parait, et nécessitera bien des années de pratique avant de commencer à en percevoir le sens. L’effet immédiat sur la souplesse articulaire ne fait toutefois aucun doute, et c’est déjà un grand pas pour une mise en condition préparatoire à la journée qui nous attend. Il est à noter que ces exercices étaient régulièrement pratiqués par Maître Tamura au début de ses cours / stages.

Cela commence par l’exécution des 8 pièces de brocart – Ba Duan Jin en version originale – dont l’origine temporelle, la Chine en étant le pays source, reste indéterminée. L’une d’entre elle est attribuée au General Yue Fei (12e siècle de notre ère), dont l’objectif était de fortifier les hommes de son armée. Vient ensuite la pratique de Ame no Tori Fune – autrement appelé le mouvement du rameur – chacune des trois phases du mouvement étant entrecoupée par Furitama, mouvements vibratoires exécutés avec les mains jointes face au seïka-tanden. Chaque séance se termine par Kokyu Ho, sur différentes saisies telles que gyaku hanmi katate dori, morotedori ou ryotedori, ou par tai no henka.

La nature ayant le dernier mot, et le pratiquant devant s’adapter aux circonstances du moment (y compris à un ascenseur récalcitrant, nécessitant la présence de réceptionnistes extérieurs pour récupérer les occupants piégés …), l’organisation de cette première session matinale s’est toutefois vue modifiée le dimanche matin. Pour les raisons qui seront précisées dans la partie consacrée à la pratique de l’après-midi, gogo geiko, la séance du dimanche matin s’est effectuée en extérieur, avec notamment pour conséquence le report de la médiation zazen au début du cours du dimanche après-midi. Les exercices énergétiques habituellement pratiqués à main nue ont par ailleurs fait place à la pratique au bokken. Après quelques suburi, l’essentiel de la séance fut consacré à Ki Musubi no Tachi, pour se finir de nouveau avec des suburi, mais cette fois-ci pratiqués à deux, en position kiba-dachi.

Arrivés sous un ciel gris ce dimanche matin, le soleil a rapidement fait son apparition pour le plus grand bonheur du groupe. D’aucuns pourraient écrire que là où l’Aïki-Dojo Monts passe, les nuages s’effacent, mais restons à notre place et profitons d’une parfaite lumière (référence bibliographique pour qui souhaite lire un grand classique en lien avec notre pratique), pour permettre à notre photographe officiel d’exercer l’une de ses passions en fin de séance.